24
Déc

Matériaux écologiques de construction : comment choisir ?

Comment choisir les matériaux d’une construction écologique ou traditionnelle ?

Il y a quelques décennies, les constructions des bâtiments d’habitations en France étaient réalisées de la même manière avec peu de choix pour la nature des matériaux écologiques. Les maisons et les logements appartements se créaient à partir de matériaux en parpaing ou en pierre pour la plupart.

Depuis les années 2000, grâce aux avancées technologiques et à la montée de l’écologie, les différents promoteurs, constructeurs et architectes peuvent proposer un panel complet quant à la composition des matériaux, notamment des matériaux écologiques.

De plus, depuis le 1er janvier 2013, les entrepreneurs du bâtiment sont régis par la nouvelle réglementation thermique, la RT2012. Ces nouvelles normes imposent des constructions Label BBC Promotelec dont la résultante technique aboutie sur des consommations énergétiques plus faibles et une meilleure étanchéité à l’air. Pour résumé, ces logements permettent de réduire les factures de consommations courantes et dégagent moins de gaz à effet de serre. C’est positif pour le portefeuille des Français et pour notre planète. La transition énergétique et le développement durable sont synonymes de ces nouvelles transformations.

Pour le gros œuvre, il existe plusieurs possibilités, le parpaing traditionnel, le parpaing écologique ou naturel composé à partir de mélange de ciment et de bois ou d’ardoise, la brique alvéolaire en terre cuite ou bien encore l’ossature bois. La maison en bois doit être revêtue d’un film protecteur étanche à l’air appelé vario.

Pour la réalisation des bâtiments collectifs accueillant plusieurs lots d’appartements, les promoteurs constructeurs comme Nexity, Bouygues, Icade ou Vinci … doivent utiliser le béton banché pour une meilleure résistance conforme au DTU. Cette technique consiste à couler du béton par des grues avec des systèmes de coffrage au lieu d’utiliser la pose du parpaing traditionnel.

Un matériau écologique de choix : l’isolation par l’extérieur

La meilleure solution pour une construction est d’utiliser l’isolation par l’extérieur. L’isolation extérieure appelée le manteau de la maison est une enveloppe parfaitement étanche pour tous types d’habitations. Elle coupe les ponts thermiques chaud ou froid et régule la température intérieure grâce aux apports des UVA les rayons du soleil et l’inertie des murs. Pour les constructions ITE (isolation thermique extérieur), il est préférable d’avoir de grandes ouvertures (baies vitrées) situées au sud et à l’ouest de l’habitat afin d’optimiser l’apport en énergie solaire, ainsi on optimise l’inertie des murs. Les rayons du soleil pénètrent à l’intérieur par les ouvertures et génèrent de la chaleur gratuite.

L’isolation par l’extérieur consiste à poser des plaques de polystyrènes sur la structure de l’habitation ou en laine de bois pour une réalisation encore plus écologique et d’enduire l’ensemble par un enduit projeté ou taloché. En apparence, on ne voit aucune différence hormis l’épaisseur des murs plus importants.

Pour les consommations journalières telles que la consommation d’eau et d’électricité, les nouvelles réglementations BBC obligent l’attribution de ballon d’eau chaude thermodynamique ou de chaudière à condensation pour l’eau chaude et des pompes à chaleur pour le chauffage.

Les pompes à chaleur émanent soit de l’air, l’aérothermie, ou du sol, la géothermie.

Il est également possible d’ajuster la technique du solaire par les panneaux solaires ou par les éoliennes, l’énergie grâce au vent. Ces productions permettent un accouplement ayant pour objectif la réalisation de bâtiment passifs ou positifs. Ces habitations génèrent aucune consommation énergétique voir un surplus qui peut être revendu à EDF par exemple.

L’avenir des constructions concernent les bâtiments à énergie positive imposées en 2020 par la RT2020, les maisons construites et les logements seront énergies positives. Prenez de l’avance, pour la pérennité de votre patrimoine et de la planète.

Laisser un commentaire